MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Voeux de sympathie

Nos pensées vous accompagnent dans cette épreuve. Que Dieu vous aide à surmonter une si pénible épreuve!


jacques st-amand 3 décembre 2019 | amqui
❤ ︎ 1

Le malheur qui vient de bouleverser votre famille nous a pétrifiés. Sachez que nous sommes de tout coeur avec vous. Soyez assurés de notre chaleureuse sympathie et de notre indéfectible amitié.


Marcel Pineaule et Christiane Desjardins 3 décembre 2019 | ST-Cleophas
❤ ︎ 1

A toute la famille, Nous vous offrons nos sincères condoléances. Dieu est un grand jardinier, en ce dimanche de novembre, il est venu cueillir la plus belle fleur de son jardin. Bon courage pour traverser cette douloureuse épreuve.


France Côté et Raynald Dubé 28 novembre 2019 | Matane
❤ ︎ 1

C'est avec un grand regret que nous apprenons cette terrible nouvelle, toute la famille vous adresses nos plus sincères condoléances. Yvan a été un grand frère dans la maison dans laquelle j'ai eu le privilège de vivre quelques mois. il y a déjà presque 20 ans, mes souvenirs restent intactes et nous partageons votre chagrin. Au nom de toute ma famille, recevez mes sincères sympathies et amitiés.


Dimitri Bogus 26 novembre 2019 | Pont-Sainte-Maxence
❤ ︎ 1

À toi Denis, Nicole, Chantal et Marc, c'est avec stupéfaction, que j'ai appris le décès d'Yvan. J'ai été à la fois désolé et très triste de cela. Mon présent travail, ne me permettais pas de vous exprimer ma profonde tristesse dès, que je l ai appris. Sans contredit, Yvan a surement profiter de la vie, a su l'aimer et en a apprécier chaque moment, malgré le mal qui l’affligeais. Il est maintenant parti vers d'autres horizons... Il est aller rejoindre tous ceux et celle qui l'ont précédé et il est surement heureux de les avoir rejoints. Cet être qui est parti a vécu auprès de vous une foule de moments doux, qu'il a emporter avec lui dans sa nouvelle maison. Garder les en mémoire et ainsi il continueras de vivre près de vous. Espérant que le temps atténuera votre douleur et que les beaux moments, à jamais gravés dans votre cœur, seront pour vous réconfortants. Notre éloignement a fait en sorte que nous ne pouvions pas être avec vous physiquement mais soyer assuré que moi et ma conjointe, nous y étions en pensé. Nos sincères sympathie vous accompagne dans ces moments difficiles. Ton frère Léonard et sa conjointe Lorraine.


Léonard Labrie 25 novembre 2019 | Iles Michon, Qc
❤ ︎ 1

Envoyer vos voeux de sympathie

Veuillez inscrire vos voeux de sympathie, votre nom et votre ville puis cliquer sur « Envoyer ».

Nous vous proposons 3 façons de faire:

  • Composer votre propre message.
  • Utiliser un des messages proposés ci-dessous.
  • Choisir puis personnaliser un des messages proposés ci-dessous.

Une règle de non publication a été mise en place, afin de protéger les familles et/ou la mémoire des défunts, se donnant ainsi plein droit de faire la suppression de commentaires mal intentionnés ou malicieux, démontrant une insouciance caractérisée à l’égard des familles et/ou de la mémoire des défunts et ce, en respect de l’article sur la « Publicité discriminatoire interdite » de la Charte des droits et liberté de la personne. Nous vous remercions de votre collaboration et de votre compréhension.

Lire la suite

Règles référant au droit à la dignité, l’honneur et la réputation

La réputation est une manifestation purement humaine et fondamentale qui est conçue comme étant un moyen pour les autres de connaître une personne. Elle se définit également par les propos que les autres entendent à l’égard d’une personne.

L’honneur consiste en la conscience de la considération que mérite une personne de la part des autres – conscience qui relève de la dignité humaine. Toute injure, ou agression verbale abreuvée de déconsidérations (propos injurieux voire même vexatoires) relève d’une atteinte à l’honneur, à la dignité et à la réputation.

Charte des droits et liberté de la personne / Chapitre 1 - Liberté et droits fondamentaux
Publicité discriminatoire interdite
Nul ne peut diffuser, publier ou exposer en public un avis, un symbole ou un signe comportant discrimination ni donner une autorisation à cet effet. (1975, c. 6, a. 11.)