MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

J'ai besoin d'en parler

J'ai besoin d'en parler

Par Nicole Pâquet, professionnelle en rituels funéraires le 21 novembre 2018 nicole@gfournier.com Peut-être au cours de ces dernières semaines ou des derniers jours, venez-vous d’être ébranlés par la mort d’un être cher. Les rituels funéraires ont déjà eu lieu dans la plus grande sérénité. Vous étiez là, entourés de nombreux parents et amis, de gens de toute une communauté qui se sont déplacés pour venir rendre un dernier hommage à cette personne si chère. Suite à ces événements, les membres de vos familles, vos amis sont retournés à leur domicile et c’est maintenant la solitude, le vide…. C’est dans ces moments que l’on se retrouve seul devant le miroir avec la plupart du temps, personne à qui parler, même si ce besoin semble criant. On se demande alors pourquoi toutes ces personnes qui étaient là présentes et réconfortantes au salon funéraire, au moment de la célébration commémorative, semblent maintenant distantes. Pourquoi semblent-elles soudainement affairées à faire toutes sortes de chose, sauf parler du départ de cette personne qui n’est plus. Lorsqu’un endeuillé tente d’exprimer sa peine aux membres de son entourage, ces derniers souvent lui répondent pour éviter toute conversation: «Ne te laisse pas abattre» - Prends-toi en main – T’es une personne forte, tu vas t’en sortir – Sors davantage, ça va te faire du bien» Une bonne majorité de ces personnes qui se comportent ainsi ne sont pas nécessairement maladroites. C’est que bien souvent, elles ne sont pas à l’aise, elles ne savent pas quoi dire, ni quoi faire lorsqu’une personne endeuillée tente de leur parler de la relation qui vient de prendre fin. C’est peut-être aussi parce que ces personnes ont peur d’être déstabilisées par la souffrance et la peine de l’autre, tout comme si à la façon d’un miroir, cette peine leur était retournée leur rappelant des images personnelles de deuils non résolus. Ces personnes ne sont pas conscientes que pour un endeuillé, il est important de parler, de raconter plusieurs fois sa peine, cela l’aide à libérer ce qu’il ressent. Si l’endeuillé pouvait davantage partager son chagrin et exprimer ses émotions, il pourrait plus facilement accéder à la guérison. Un deuil prend toute la place, pendant que les membres de toute une communauté reviennent vite à leurs préoccupations quotidiennes. Un deuil, prend parfois beaucoup de temps à se faire. Ne craignons pas d’assister et d’écouter ces gens qui ont grand besoin de parler. Souvent des gens nous expliquent leur gratitude et nous disent à quel point ils ont été touchés par l’oreille attentive d’un proche, d’un ami, d’un voisin au moment où ils en avaient tant besoin. Nous sommes nous aussi à la Maison commémorative familiale Fournier de ces gens qui prêtons notre oreille pour vous écouter, notre épaule pour vous accompagner dans ces moments les plus douloureux de votre existence. Vous pouvez compter quotidiennement sur notre soutien empathique Nous sommes là tout près de vous avant, pendant et après les rituels funéraires. INFOS En référence à l’article 6.2.1 du document du Bureau de normalisation du Québec (BNQ9700-699), saviez-vous qu’un directeur d’entreprise funéraire CERTIFIÉE doit détenir soit un permis d’embaumeur, soit un diplôme d’études collégiales (DEC), soit un diplôme universitaire, et il doit avoir suivi une formation donnée par un organisme reconnu dans le domaine funéraire.


Facebook Partager sur Facebook