MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Histoire d’une vie

Histoire d’une vie

Par Nicole Pâquet, professionnelle en rituels funéraires le 26 décembre 2018 nicole@gfournier.com …. Accompagnée du craquement que lui fait entendre sa chaise de bois verni, elle se berce doucement en pensant à son amoureux, ses proches, ses amis qui ont déjà quitté cette vie. Assise près de la fenêtre, elle est songeuse en regardant le tourbillon que dessine le vent dans la neige qui vient de se déposer au sol. Son corps est affaibli par le poids de toutes ces années passées à besogner et à rendre autonome sa marmaille. Ses pensées sont soudainement mises en veille par la sonnerie du téléphone. On lui annonce la naissance d’un nouveau membre qui vient de s’ajouter au sein de la famille lui donnant ainsi pour la 6e fois, le titre d’arrière-grand-maman. Un élan de bonheur et de joie s’installe en elle, une nouvelle vie vient de débuter… Déjà des liens d’un attachement particulier viennent d’être créés entre elle et ce petit être. Elle songe à tout l’apprentissage de la vie qui se pointe pour ce nouveau descendant. Elle se revoit elle-même toute petite et réalise encore une fois que tout s’est passé si vite: sa propre naissance, sa petite-enfance suivie de son enfance, son adolescence, les étapes de sa vie d’adulte, sa pré-retraite et enfin sa retraite. Le dessert de la vie pour certains se dit-elle et pour d’autres malheureusement la probabilité d’une fin de vie éminente quand on vient leur annoncer la manifestation du dernier chapitre … Lorsque l’on y pense, pour l’enfant qui nage en pleine innocence, la vie c’est un jeu. Pour l’adolescent en pleine découverte de lui-même, il peu sembler parfois que le temps est long. Pour le jeune adulte qui profite de la vie, il croit avoir d’innombrables années devant lui et que la vie peut être puisée comme à même l’apport d’une carte de crédit. Et pourtant … Une de mes proches disait quelques jours avant de décéder à l’âge de 84 ans : «Ça s’est passé tellement vite, c’est court une vie, j’en aurais pris encore». Vous serez d’accord avec moi que lorsque les années avancent, l’on réalise davantage que les grains du sablier semblent glisser plus rapidement vers le bas du socle nous rappelant que c’est court une vie, très court, surtout pour ceux à qui l’on annonce que la leur sera prématurément interrompue sous peu. Parce que la vie est belle et représente une valeur inestimable, c’est définitivement trop court. Quelque soit votre âge, les membres du personnel de la Maison commémorative familiale Fournier vous invitent à prendre clé-en-main pour apprécier davantage chaque minute de votre vie, parce qu’une fois passée cette minute ne revient plus jamais et surtout vous assurer d’avoir suffisamment de temps pour dire et pour manifester à vos proches toute l’importance qu’ils occupent dans vos vies et ce, parce que le temps file… INFOS En référence à l’article 4.2 du document du Bureau de normalisation du Québec (BNQ 9700-699), saviez-vous qu’une entreprise certifiée en services funéraires doit pouvoir démontrer en tout temps, son respect des Lois et règlements qui s’appliquent à ses activités.


Facebook Partager sur Facebook