MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Hommage à Mme Rita «Monette» LANGIS, LAUZIER

Hommage à madame Rita «Monette» Langis, lu en l'église d'Amqui, le samedi 9 mars 2019, jour de la célébration commémorative. Chère épouse, chère maman, Il n’y a pas de mots pour décrire la tristesse que nous éprouvons suite à ton départ. La seule chose qui nous console, est de savoir que tu étais prête à faire ce dernier voyage et tellement sereine avec ta décision. Tu ne cessais de nous répéter de profiter de la vie pendant que nous étions encore capables. Ton corps perdait de plus en plus de forces mais ton cœur restait jeune et ton sourire continuait de rayonner malgré tout. Tu étais une épouse présente, une maman formidable et une femme simple et pleine de vie. C’est avec un grand plaisir et un amour sincère que nous avons pris soin de toi. Maman ne t’inquiète pas, nous ferons pareil pour papa et nous sommes certains que de là-haut, tu lui enverras des baisers et que tu veilleras sur lui comme sur nous tous. Ta décision était claire dans ton esprit, tu étais prête à partir. Tu nous as préparés en douceur à ton dernier voyage et tu nous as dit au revoir avec une grande sérénité. Avant de nous quitter, tu nous as donné l’énergie nécessaire pour continuer à vivre sans ta présence. Tu as été une épouse, une mère, une grand-mère, une arrière-grand-mère et une belle-mère avec tellement d’amour à donner. Attentionnée, dévouée, ta simplicité faisait de toi une femme charmante et attachante. Il était tellement beau d’être les témoins de l’amour qui existait toujours entre vous après 63 ans de vie commune et de voir la complicité qui vous unissait toi et papa. Vous étiez complices dans tous vos projets, en autant que vous puissiez être ensemble pour les réaliser. Vous avez eu une belle vie et en avez profité pleinement. Vous avez fait des voyages, élevé de beaux enfants en santé, et partagé de beaux moments inoubliables en famille. Amante de la nature, tu aimais la pêche et la chasse. Tu appréciais également les oiseaux, les fleurs, l’eau, et que de plaisir tu éprouvais à te faire caresser la peau par le doux soleil. Il y a tellement d’histoires vécues qui nous ont fait rire et qui nous laissent de merveilleux souvenirs : -Le hockey était pour toi une passion. Plusieurs d’entre nous se souviendront sûrement de te voir arriver du haut de tes 4'9 pour ta pré-vente de billets, moitié/moitié, avant chaque partie, personne ne pouvait te résister (je m’adresse à la jeunesse des années 50). Nous nous rappellerons aussi d’un petit moment où tu étais avec papa dans l’échafaud et tout à coup, la faim t’a prise et tu as ouvert une barre tendre. Papa a dit qu’avec tout le craquement de ton emballage jamais les orignaux n’approcheraient mais peu de temps après, un orignal est apparu et a passé juste en dessous de votre échafaud. Il était tellement proche que vous auriez pu le flatter. Tu as regardé papa avec ton petit air taquin. Merci maman de nous avoir donné la vie et d’avoir été une mère exemplaire. Nous n’avons pas toujours suivi tes bons conseils mais nous te remercions de nous avoir inculqué tes bonnes valeurs. Ta patience et ton grand cœur ont été le pilier de notre foyer. C’est grâce à toi et à papa que nous sommes devenus les personnes d’aujourd’hui. Merci à la vie de t’avoir gardée avec nous pendant toutes ces belles années et de nous avoir permis de passer tout ce bon temps en famille. Dorénavant, il faudra apprendre à vivre avec ton absence mais ce n’est que physique car tu seras toujours près de nous dans nos cœurs et peu importe où nous serons, ton âme restera à tout jamais à nos côtés. Lorsque tu nous bordais, tu nous souhaitais toujours : "bonne nuit, beaux rêves, à demain si Dieu le veut." Maintenant, c’est à nous de te souhaiter un doux repos. Comme toute bonne mère accueillante, nous imaginons que tu as déjà commencé à préparer notre place à tes côtés, pour qu’un jour nous nous retrouvions tous ensemble. Maman, sache que nous t’aimons très fort et t’embrassons tendrement. Pendant les préparatifs pour ton dernier voyage, nous avons trouvé un extrait que nous voudrions te faire écouter avant de t’envoler tel un papillon au printemps. -EXTRAIT VIDEO/AUDIO- Durant cette étape difficile de fin de vie, Maman, tu n’étais pas seule. Tout en te tenant par la main, nous avons prié pour toi. Nous t’avons fait écouter un enregistrement de papa, où il te disait ce petit mot tout simple que tu adorais souvent entendre : "JE T’AIME MON AMOUR, BAISERS PROLONGÉS" Ton époux, tes enfants et toute la famille. Repose en paix maman, tu es maintenant l’étoile la plus brillante du "FIRMAMAN".


Facebook Partager sur Facebook