MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Hommage à M. Gilles BOUDREAULT

Hommage à M. Gilles BOUDREAULT

Hommage à monsieur Gilles Boudreault, lu en l'église de Ste-Florence, le samedi 24 août 2019, jour de la célébration commémorative SALUT MON GILLES, SALUT MON BOUDREAULT SALUT MON MARI SALUT MON AMOUR... Tout d’abord, on va mettre quelque chose bien au clair. Tous ceux qui le connaissent plus personnellement viendront confirmer que cela fait plus de 25 ans que Mon Boudreault demandait cet hommage à son décès. Ne soyez pas mal à l’aise. Gilles et moi n’avions aucun secret, aucune retenue face à ce sujet. On n’en parlait même sous forme d’humour…. Et bien soit, je vais réaliser ce vœux tant désiré, car il le mérite, car c’est un homme exceptionnel et il a droit à un hommage exceptionnel. Ceci étant dit, il en avait déjà reçu un en août 2008 (lors d’une opération majeure qui comportait quelques risques. il avait de fortes inquiétudes et croyait que je ne me réveillerais plus, et celle de notre mariage du 22 juin dernier. Mais on dirait qu’il n’était pas rassasié vraisemblablement. En effet 50 jours après m’avoir fait SA FEMME, il en redemandait. On se croirait vraiment dans un film digne d’une histoire vraie et digne de mention Donc je vais rendre hommage à; Cet homme extraordinaire et spécial que j’ai rencontré un certain 12 février 1984 Cet homme d’un charisme et d’un charme assez spécial pour que je craque pour lui; Cet homme honnête qui ne m’as jamais caché l’existence de sa vie antérieure; Cet homme bon, d’une générosité extrême, d’un cœur à deux pattes, d’un solide partenaire de vie; Cet homme qui a travaillé sur lui-même pour me donner que le meilleur, et lorsqu’il se présentait dans son pire, on rajustait les tirs; Ce père qui a tout fait pour mettre en sécurité ses enfants de différentes façons; Ce père qui s’est trop souvent inquiété sans pouvoir faire quoi que ce soit; Ce père tant attentionné qui a apprivoisé à nouveau le titre de PAPA, de TI-PÈRE Ce père de remplacement ou il a essayé de donner le meilleur de lui-même en conseil, en support et en réconfort; Cet ami tant dévoué et loyal sur qui, on pouvait compter; Cet ami qui aimait fraterniser, partager, rassembler; Ce grand amour, ce grand complice ou j’ai eu que le MEILLEUR de lui, malgré ce que toute vie a deux peut amener comme obstacles et épreuves dans notre cas 35 années... Je pourrais encore et encore vous le décrire, mais vous avez tous une histoire sur lui, une anecdote bien enfouie en vous qu’elle soit drôle ou triste, ou voir même significative Ce que je peux vous certifier Famille, Amis, collègues, confrères, concitoyens (es), c’est que j’ai dû apprendre la plus triste leçon de vie… Je sais qu’aujourd’hui que j’avais une mission spéciale depuis le 25 juin 2017 et c’était d’amener tout doucement sans que je n’en prenne vraiment conscience, d’amener mon amour où il est en ce moment. Toutes les planètes s’étaient alignées pour en arriver à ce fameux 10 août 2019, 19 h 10 heures où son décès a été constaté. Tout était planifié d’avance en commençant par cet AVC, suivi de ma demande de mariage qu'il a acceptée, poursuivi de son support, sa loyauté son inquiétude lorsque ma santé mentale a fait défaut. Il a pris a sa charge ma sécurité. Ensuite le mariage arrivé, les rituels spéciaux, entre autre la cérémonie des sables représentant sa vie antérieure et présente et cette fameuse envolée de papillons. Celle que je devais exaucer pour nos êtres chers. A ce moment précis, je n’ai jamais pensé un seul instant que je préparais tout en douceur et inconsciemment l’envol de mon amour. Ainsi allait la vie dans ce sens... Ne soyez pas tristes, voyez-le autrement, rappelez-vous que nous avons eu une belle vie, jusqu’à cette journée du 10 août, et nous en avons vécu ensemble plusieurs beaux moments, plusieurs belles rencontres et de drôles d’anecdotes. Cependant, ce que nous avons vécu de plus beau dans toute notre vie de couple, c’est ce 22 décembre 2016 qui a bouleversé nos vies soit la naissance de notre petit-fils Rayane. Il nous a fait connaître le bonheur d’être grands-parents et de participer activement à son cheminement et DIEU sait que nous avons été gâtés par la vie…. jusqu'à son dernier jour. JE DEMANDERAIS À; PASCAL, JESSY, NANCY, DANY MICHAEL ET JOSIANNE de vous lever,…….. Tournez-vous vers l’assemblée, SALUEZ LA TÊTE ET ENSUITE REGARDEZ-MOI … Sachez que Gilles Boudreault votre père, vous a aimés à sa façon, s’est souvent inquiété à savoir si vous étiez bien, si la vie ne vous avait pas trop malmenés, si vous aviez pris la bonne direction dans vos vies respectives. Sachez aussi qu’il aurait aimé vous présenter comme je le fais aujourd’hui. Je réalise ENFIN ce vieux rêve secret et enfoui intérieurement depuis toujours. C’EST MAINTENANT CHOSE FAITE. PAR AILLEURS, SI je pousse mon intuition à moi, sachez qu’il aurait aimé vous savoir unis et que vous tissiez graduellement ce lien d’appartenance entre vous six. Ce sera à vous seul de décider la suite de votre histoire de famille et ce, sans obligation pour y poursuivre son histoire à lui. POUR TERMINER je ne remercierais jamais assez LA VIE, de me l’avoir prêté pendant ces 35 années. Aujourd'hui, je dois bien malgré moi le remettre dans les bras de l’au-delà. A d'autres de profiter de son essence exceptionnelle. J'ai un message qui m'a été inspiré, pendant ces 13 journées intenses de deuil et ma mission est de vous la partager à tous... Vivez le moment présent intensément comme si c'était le dernier instant de votre vie. Réglez vos choses, vos papiers, vos malentendus qui perdurent depuis des années. On ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Il vaut mieux avoir le coeur léger que lourd que d'avoir des regrets. N'oubliez jamais avant de partir de dire à vos proches un «Je t'aime», «Fais attention à toi». Car on ne sait pas ce que la vie a décidé de votre destin. Ma mission est terminée, j'ai un autre chapitre de ma vie qui vient de commencer. Par contre, JAMAIS JE NE L’OUBLIERAI, IL M’HABITERA POUR LE RESTE DE MA VIE... JE T’AIME MON AMOUR… TA FEMME... PRIÈRE INDIENNE (Quand je ne serais plus là) Quand je ne serai plus là, Relâchez-moi, Laissez-moi partir, J’ai tellement de choses à faire et à voir Ne pleurez pas en pensant à moi, Soyez reconnaissants pour les belles années, Je vous ai donné mon amitié, Vous pouvez seulement deviner Le bonheur que vous m’avez apporté. Je vous remercie de l’amour que chacun m’avez démontré, Maintenant, il est temps de voyager seul. Pour un court moment vous pouvez avoir de la peine. La confiance vous apportera réconfort et consolation. Nous serons séparés pour quelque temps. Laissez les souvenirs apaiser votre douleur, Je ne suis pas loin, et la vie continue... Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai, Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, Je serai là, Et si vous écoutez votre cœur, Vous éprouverez clairement La douceur de l’amour que j’apporterai. Et quand il sera temps pour vous de partir, Je serai là pour vous accueillir. Absent de mon corps, Présent avec Dieu. N’allez pas sur ma tombe pour pleurer, Je ne suis pas là, Je ne dors pas, Je suis les mille vents qui soufflent, Je suis le scintillement des cristaux de neige, Je suis la lumière que traverse les champs de blé, Je suis la douce pluie d’automne, Je suis l’éveil des oiseaux dans le calme du matin, Je suis l’étoile qui brille dans la nuit, N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, Je ne suis pas là, Je ne suis pas mort. Hommage à monsieur Gilles Boudreault, lu en l'église de Ste-Florence, le samedi 24 août 2019, jour de la célébration commémorative À mon ami Gilles, Que dire de Gilles, je pourrais en parler pendant des heures, mais on va s'en tenir à l'essentiel. Un beau-pêre fantastique, un ex-beau-père compréhensif, un ami dévoué et aussi un ami pour moi. J'ai connu Gilles en 1994, je l'ai aimé tout de suite avec ses rires et ses jokes. Nous sommes devenus proches très vite car on avait beaucoup de choses en commun. Il m'appelait souvent pour jaser et prendre de mes nouvelles. On jasait de tout et de rien. On planifiait la prochaine saison de chasse. Gilles aimait bien que je lui apporte de vieilles choses à retaper surtour des pièces de cuivre qu'il aimait frotter. Il disait : «J'aime ça, je les frotte en fumant un bon cigare». Je voyais dans ses yeux que cette petite attention lui faisait grand plaisir. J'ai subi au cours des années, quelques problèmes de santé et Gilles était toujours là pour me supporter dans ces épreuves. Il me disait : « Tu vas passer au travers, t'es fait fort ». Un jour, il m'a pris sous son aile pour recommencer la saison de chasse. On a passé beaucoup de temps à discuter de ce sport qui nous passionnait tous les deux. Il m'a enseigné pas mal tout ce que je sais . J'aurais aimé qu'il m'apprenne plus encore. Je sais qu'il sera toujours derrière moi pour me guider dans mes choix de chasseur et qu'il me fera un petit clin d'oeil pour m'indiquer la marche à suivre. Tu sais mon ami, on en a eu des beaux moments en montagne à discuter et à construire des «watchs» ensemble pour faire de notre territoire de chasse, ce qu'il est maintenant. Je sais que tu étais fier de ce que nous avons construit car tu m''en parlais souvent. Des automnes, on en a fait beaucoup et le plaisir qu'on a eu à faire à croire plein de choses à Mario. C'était le bon temps. Pour moi Gilles, tu étais un modèle exemplaire et pour plusieurs aussi. Tu étais tellement fier de ta fille Josianne et de ton gendre Nabil qui chassait avec nous et quand tu m'a appelé pour me demander si Éric pouvait se joindre à nous,tu étais tellement heureux que ton gendre Éric et ta fille Jessica se joignent à nous aussi. Gilles avait aussi très hâte d'enseigner la chasse à son petit-fils Ryan. Ne t'en fais pas Gilles, il sera bien entouré et on va tous lui enseigner et toi, tu seras là pour le guider et le protéger. Pour terminer mon ami, je te fais la promesse de prendre soin de tous les êtres chers à tes yeux qui en auront besoin et de guider notre groupe comme tu l'aurais fait, tous unis ensemble dans un même groupe. Mon ami Gilles, je ne t'oublierai jamais et tu resteras gravé dans mon coeur et ma mémoire à jamais. Salut Gilles et veille sur nous tous.


Facebook Partager sur Facebook