MENU
Aide Successoral Fragment life Partenariat Professionnel

Hommage à M. Jean-Guy BEAULIEU

Hommage à M. Jean-Guy BEAULIEU

Hommage à monsieur Jean-Guy Beaulieu, lu par son fils Jean-Michel, en l'église de Sayabec, le samedi 22 février 2020, jour de la célébration commémorative. Cher papa, Nous t’aimons beaucoup et nous sommes très reconnaissants de t’avoir eu en tant que père, grand-père, frère et ami. Tu étais attentionné, serviable et unique aux yeux de toute ta famille. D’une patience incarnée, tu n’élevais jamais la voix, peu importe la situation. Ton calme et ton sens de l’organisation nous guidaient à chaque décision que l’on avait à prendre. Les valeurs auxquelles tu tenais, tu nous les as transmises et sois assuré que nous mettrons en pratique ce que tu nous as enseigné. Ton humour rendait le sourire à tous. Très taquin à tes heures, tu te faisais un plaisir fou à nous faire étriver… que ce soit aux cartes, au téléphone ou tout simplement lors d’un match de hockey à la télévision. (Vous le savez sûrement, papa avait les Nordiques tatoués sur le cœur.) Alors, tu prenais le temps, à l’occasion, de te déplacer pour venir nous porter une boîte de kleenex lorsque les Canadiens de Montréal perdaient, soit disant pour sécher nos larmes. Lors de nos soupers de famille, tu aimais faire sourire tes petits enfants en leur disant que ce sont les plus beaux qui sont servis en premier, étant donné que c’était souvent …enfin presque toujours toi, qui étais le premier servi. Tu as mis beaucoup d’efforts dans ton travail et tu as assumé à merveille ton rôle d’époux, de père et de grand-père. Tu étais notre pilier, notre phare. Malgré tous les problèmes que tu as rencontrés dans le passé, tu n’as jamais perdu ton sourire, ton courage et ta détermination. Tu étais un combattant. Tu étais vraiment important pour nous tous et tu occuperas toujours une grande place dans chacun de nos cœurs. Veille bien sur nous de là- haut, tu vas nous manquer….on t’aime fort et on te souhaite un ciel rempli d’amour. Hommage à monsieur Jean-Guy Beaulieu, lu par son confrère LION Jacques Pelletier, en l'église de Sayabec, le samedi 22 février 2020, jour de la célébration commémorative. Concerné par le bien-être de sa communauté, Jean-Guy a été membre fondateur et premier secrétaire du club Lions de Sayabec, en 1974. Déjà, le ton était donné. Il commençait dans le Lionisme une carrière qui le mènerait aux plus hautes sphères de ce mouvement voué à l’aide aux personnes les plus vulnérables de la société. Au sein de son club, Jean-Guy a occupé à plusieurs reprises tous les postes de responsables, dont ceux de secrétaire pendant 7 ans, et de président à 4 reprises. Il a de plus travaillé au sein de nombreux comités. Ses compétences et son engagement l’ont conduit à siéger de nombreuses années au Cabinet du district A-14, jusqu’à en devenir le Gouverneur en 1992-93. Cette lourde responsabilité l’a amené à superviser les clubs Lions de tout l’Est du Québec, de la Gaspésie, de la Côte Nord, des Îles de la Madeleine jusqu’à Saint-Pierre et Miquelon. Il serait trop long d’énumérer toutes les charges qu’il a assumées au long de ses 46 années de lionisme. Précisons, cependant, que la certitude des bienfaits d’un club Lions pour une communauté l’a incité à promouvoir la fondation de clubs dans plusieurs municipalités environnantes. Que ces clubs n’existent plus aujourd’hui n’enlève rien à son mérite. Il était persuadé qu’un club Lions était un + pour les gens d’une ville ou d’un village, et il posait les gestes en conséquence. Jean-Guy n’était pas avare de ses connaissances, et en a fait profiter de nombreux confrères et consœurs en étant animateur de divers ateliers de formation lors des congrès annuels des Lions. Au cours des dernières années, il avait un peu ralenti à cause de ses problèmes de santé, mais il continuait de s’impliquer en soutenant ceux et celles qui l’avaient remplacé à des postes de responsables au sein du club. Il travaillait un peu plus dans l’ombre, toujours fidèle à la devise des Lions, Nous Servons. Pendant sa vie de Lion, il a contribué à aider des jeunes, des aînés, des personnes affectées par la maladie, mais aussi sa communauté par sa contribution à la réalisation de projets majeurs comme la modernisation de l’aréna, et le centre communautaire. Les Lions étaient sa 2e famille. Nous sommes confrontés à la perte d’un mari, d’un père, d’un frère, d’un grand-père, mais aussi d’un confrère et d’un ami qui restera irremplaçable. Jean-Guy était membre à vie au sein des Lions, et nul doute qu’il aurait souhaité fêter en grand le 50e anniversaire du club.


Facebook Partager sur Facebook